Avertir le modérateur

01/03/2008

Survivre avec les loups, histoire d'une fraude littéraire

75f48750ed7d78336ddae2f818b9fcef.jpgMisha Defonseca demande pardon à ses lecteurs. L’auteur du best-seller Survivre avec les loups a reconnu jeudi, dans les pages du quotidien belge Le Soir, que l’œuvre qu’elle présentait depuis plus de dix ans comme son autobiographie n’était en réalité que pure fiction.
Il faut dire qu’on aurait bien voulu y croire, à son histoire. Une petite fille juive, huit ans à peine, qui part à la recherche de ses parents déportés pendant la Seconde Guerre mondiale et traverse les forêts d’Europe de l’est accompagnée d’une meute de loups, ça sort de l’ordinaire. Trop, peut-être, au risque de plusieurs invraisemblances qui ont fini par semer le doute sur sa crédibilité.
Un historien belge et un éleveur de loups avaient déjà relevé quelques failles dans son récit. Des recherches plus approfondies menées par Le Soir ont finalement permis de dévoiler la supercherie : Misha Defonseca, de son vrai nom Monique De Wael, n’est pas issue d’une famille juive, et ses parents n’ont pas été arrêtés à cause de leur religion mais pour des actes de résistance. Elle était qui plus est scolarisée en Belgique en 1942-43, à l’époque où elle aurait prétendument traversé toute l’Europe à pied jusqu’en Ukraine, seule avec des loups.

Excuses. Incapable de se réfugier plus longtemps derrière son histoire, Monique De Wael a mis fin à la polémique en admettant l’imposture. Dans les excuses qu’elle a adressées à ses lecteurs, elle invoque son besoin désespéré de s’inventer une autre enfance, comme un ultime réflexe de survie :
« Oui, je m’appelle Monique De Wael, mais depuis que j’ai quatre ans, je veux l’oublier. (…) Alors, c’est vrai que je me suis raconté, depuis toujours, une vie, une autre vie, une vie qui me coupait de ma famille, une vie loin des hommes que je détestais. C'est aussi pour cela que je me suis passionnée pour les loups, que je suis entrée dans leur univers. Et j'ai tout mélangé. Il est des moments où il m'est difficile de faire la différence entre ce qui a été la réalité et ce qu'a été mon univers intérieur.
Ce livre, cette histoire, c'est la mienne. Elle n'est pas la réalité réelle, mais elle a été ma réalité, ma manière de survivre. (…) Je demande pardon à tous ceux qui se sentent trahis, mais je les supplie de se mettre à la place d'une petite fille de quatre ans qui a tout perdu, qui doit survivre, qui plonge dans un abîme de solitude et de comprendre que je n'ai jamais rien voulu d'autre que de conjurer ma souffrance. »

e2e6ec360485c09a83593e47d82711ba.jpgTrahis. Alors bien sûr, tous ceux qui ont œuvré à la révélation de la supercherie ont eu raison d’examiner scrupuleusement chaque brèche dans un récit qui s’est imposé de lui-même comme témoignage historique d’une période qu'on ne saurait trop garder en mémoire. Bien sûr, tous ceux qui ont cru à cet incroyable destin avec un enthousiasme sans faille (et qui les en blâmerait ?) doivent aujourd’hui se sentir cruellement déçus et trahis. Faut-il pour autant se mettre à clouer au pilori une œuvre qu’hier encore on portait aux nues ? Certes Monique De Wael a eu tort de tromper ses lecteurs, et plus encore de s’accrocher à son mensonge jusqu’à se retrouver dos au mur et ne plus pouvoir se défiler. Mais les détails abracadabrants de son périple à travers l’Europe de l’est ont suffisamment dû mettre la puce à l’oreille de ses lecteurs pour leur faire admettre d’eux-mêmes, de manière implicite, la part de fiction qui y résidait.
Et puis, somme toute, l'histoire n'en demeure pas moins belle, et n’est-ce pas l'apanage de l’écrivain que d’inventer de belles histoires, qu'elles soient authentiques ou non ? Véra Belmont, réalisatrice du film tiré de l’œuvre, déclarait déjà il y a quelques semaines : « Peu importe que cette histoire soit vraie, elle est tellement belle. » Dommage qu’il ait fallu un buzz médiatique fondé sur le côté sensationnel d’une histoire que l’on croyait vraie pour mettre un coup de projecteur sur un roman qui, sans ce leurre, n’aurait peut-être pas connu le même succès…


A lire : le très bon dossier consacré à l’affaire Misha Defonseca par le quotidien belge Le Soir, avec les aveux, la réaction de l’éditeur français, l’enquête menée pour rassembler les preuves, les multiples démentis de l’auteur…

A écouter : le reportage de France Info, avec les témoignages de Marc MetdePeningen, le journaliste belge qui a révélé la supercherie, et Bernard Fixot, l’éditeur français de Survivre avec les loups.

Commentaires

Le compassionnel, matiné de Shoah, a toujours été une bonne recette pour alimenter le business et faire du fric.

Écrit par : Birobalai | 01/03/2008

je n'ai pas eu l'occasion de lire le livre, mais j'ai vu le film que j'ai trouvé magnifiquement interprété. A travers le mensonge sur une enfance en souffrance, une grande vérité se révèle symboliquement: qui sont réellement les loups? Et puis, certaines vies d'enfants juifs qui n'en ont pas fait des romans ne sont pas très loin de cette enfance inventée. On peut dire que cette invention est sacrément géniale pour faire ressentir à des jeunes, ce qu'était la "traque" pendant la 2° guerre, et ce qu'est la shoah. Un grand bravo à l'évrivain et à la réalisatrice

Écrit par : Sayag | 01/03/2008

AH AH AH

PAR CONTRE SURVIVRE AVEC DES CONS, le nouveau livre de TD sort le 6 mars et ca c'est une histoire vraie :)

http://www.vivreavecdescons.com

Écrit par : Coralie | 02/03/2008

moi j'ai lu le livre, il est trés prenant ,j'ai tut de suite aimée ce livre manifique et trés bien écrit et j'ai été vraiment choqué de la réalité ,que ce livre est bafuée de manssonge invréssamblabe,j'ai été trahis !
je suis choqué de ce quel a fait ,pendant tout le long du livre ,je me suis mie à sa place ,aime cette personne !!

Écrit par : pina | 02/03/2008

choké comme tous le monde !!! si elle l'avait dit au debut il y aurait eu du succès aussi mais peut etre moins ...... je ne comprends pas son geste

Écrit par : aurel | 02/03/2008

je suis allée voir le film et je n'ai pas cru à cette histoire un seul instant.
je ne pense pas qu'une enfant de cet âge là ait pu survivre au climat qu'elle a rencontré. ça m'a paru tellement invraissemblable.
En tout cas j'ai trouvé le film très beau et le livre aussi mais je trouve lamentable d'avoir inventé cette histoire.
je ne trouve aucune excuse à l'écrivain. il y a eu malheureusement des tas d'enfants qui ont connu la guerre..

Écrit par : Yvette Rougier | 02/03/2008

j'ai 16 ans et j'ai lu ce livre il y a 2 ans, en 3ème, j'ai cru cette histoire réelle, je l'ai soutenue contre ma mère qui ne le croyait pas, et en apprenant cela aujourd'hui, je suis réellement et profondément déçue. De plus, cette histoire est tellement belle et si bien racontée que je ne peux pas accepter les excuses de l'auteur.

Écrit par : une lectrice déçue | 03/03/2008

Ma tante m'avait parlé de cette histoire incroyable. Hier dimanche nous sommes tous allés voir ce film en famille et le fait que nous venions d'apprendre que l'histoire était inventée ne lui a rien ôté. Le film est remarquablement joué par tous les acteurs et notamment par Misha ! La réalisation est superbe, l'histoire est prenante, et cela a pu montrer à mes filles qui sont adolescentes une période pendant laquelle des milliers de "Misha" ont vécu des horreurs ! Je vais lire le livre de cette excellent écrivain. Misha ou bien Monique, je vous remercie du fond du coeur! Françoise lundi 03 mars 2008

Écrit par : françoise | 03/03/2008

De tout temps les loups ont exercés une facination. Il faut un sacré culot pour faire croire à ce qui n'est pas, ce qui n'empêche pas le talent, qu'il soit de l'auteur comme de la Cinéaste. Mais il existe aussi une histoire vraie mettant en scène des loups, lisez donc Les Yeux du Silence éditions Amalthée, ce roman est illustré de 150 dessins.Ceci pour dire que la réalité dépasse largement la fiction. Car entre l'amour et la trahison, il n'y a qu'un pas de loup, c'est l'homme qui le franchira.. Bruno.

Écrit par : POL | 05/03/2008

Je pense qu'il ne faut pas lui en vouloir à cette fameuse Monique De Wael car même si, comme elle le prétend c'est une histoire complètement inventé ( ce qui d'ailleurs je n'y crois pas ) parce que je pense que cette histoire elle l'a vécue spirituellement . La seule chose que je n'accepte pas c'est que certains après avoir entendu la vérité disent qu'il n'ont jamais cru à cette histoire, qu'il la trouvait invraisemblable je trouve ça complètement pathétique et lache !! Moi cette histoire j'y ai cru et pour tout dire j'y crois encore parce que je suis certains qu'en faisant ça, ça partait d'une bonne volonté, et surtout que je reste persuadée qu'elle n'a pas avouée tout ça de son plein gré !! Je pense, que peut être, certains négationnistes pour se faire de l'argent l'ont peut être poussée ou même carrément obligée d'avouer peut être, qui sait ? , la "fausse vérité" !!
Ne lui en voulez pas, ça sert à rien !! Sa ne changera pas le cours de l'histoire !!!

Écrit par : Aurélie | 06/03/2008

Ne pas dire la vérité, c'est humain mais hypocrite. Vouloir donner de fausses valeurs pour tenter d'enjoliver une fiction, c'est se moquer du monde. Mais il faut savoir pardonner, car dans tous les cas, le talent de l'écriture, comme des images est au rendez-vous. Je préfère quand même l'authentique, et cela existe.

Écrit par : POL | 06/03/2008

L'écran de fumée porté à la face du monde littéraire, comme au cinéma a été absorbé, aucune suffocation n'a été enregistré, pourtant le malaise est bien réel. Raconter une vraie histoire n'est pas forcément à la portée de tout un chacun. Sachant qu'elle devra être exceptionelle et intéressant le plus grand nombre. C'était bien sûr sans compter sur le mensonge qui tirant de la fiction, une fausse réalité aura pourtant séduit grâce au talent littéraire indéniable de l'auteur et au remarquable travail de la cinéaste qui a traduite ses émotions réelles en ayant lu ce roman de fiction. En aucun cas, il ne faut enlever aux créateurs ce qu'ils ont réalisés, mais on aurait préféré que cela fusse authentique. POL

Écrit par : POL | 06/03/2008

Comme Pina plus haut, j'ai tout de suite aimé ce livre, j'y ai cru de toutes mes forces, j'étais toute impatiente de la sortie du film en dvd. Lorsque j'ai appris la vérité, j'ai été véritablement choquée! Je trouve ça horrible pour les enfants juifs qui ont subi la perte de leurs parents pour de vrai et qui ont dû lutter pour survivre. Dire que ses parents aidaient la gestapo et qu'elle a prétendu qu'ils ont été déportés... Non franchement, ça me révolte trop! Le livre a valsé direct à la poubelle et je n'ai pas la plus petite intention d'acheter le dvd

Écrit par : Heavenly | 07/03/2008

Pas une seule pensée pour la petite fille !!!! Cette actrice joue à merveille, quelque soit les commentaires et idées de chacun, les acteurs nous transmettent des sentiments sincères et réalistes.
Merci pour cela. Qui n'a pas réinventé sa vie ou certains passages ?

Bonne journée à tous.

Écrit par : Francesca | 11/03/2008

J'ai 18 ans je suis passionnée de tout se qui concerne la 2nde guerre mondiale, j'ai lu le livre il y a 5 ans je l'ai adoré. Je trouve ça abuser de se foutre des gens comme ça!!Si tout ceux qui ont souffert des guerres doivent réagir comme sa on est mal barré. dégoutée

Écrit par : coralie | 15/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu